[06 février 2008] - Représentations de la CSN dans les consultations pré-budgétaires de Québec

Pour un meilleur financement des cégeps dans les régions

Grève Baie ComeauL’enseignement collégial souffre d’un sous-financement chronique. Plusieurs cégeps doivent supporter un grand nombre de cours avec peu d’e ffectifs étudiants pour lesquels le financement actuel est inadéquat. Cette situation est encore plus criante pour un nombre important de cégeps situés en région, la baisse démographique accentuant le sous-financement. C’est pourquoi la CSN, appuyée par les travaux effectués par la FNEEQ sur cette question, a demandé au gouvernement de prévoir des sommes additionnelles pour soutenir les cégeps en difficulté dans les régions, lors des consultations pré-budgétaires que le gouvernement du Québec effectue présentement.

À partir des données du ministère de 2005-2006, les travaux effectués permettent de constater que, bon an mal an, environ 20 % des cours sont donnés à des classes de 15 et moins dans la plupart des collèges. Or, dans les régions de la Gaspésie-les-Îles-de-la-Madeleine, du Bas-St-Laurent, de Chaudière-Appalaches, de la Mauricie, du Saguenay- Lac-St-Jean, de la Côte-Nord, du Nord-du-Québec et de l’Abitibi-Témiscamingue, ce taux se rapproche de 45 %, et dans certaines situations dramatiques, on retrouve des taux pouvant atteindre plus de 50 %, voire 63 % par exemple pour la section francophone au cégep de Sept-Îles. Qui plus est, ce sont bien souvent des effectifs de 10 étudiantes et étudiants et moins qui furent remarqués.
 
Les conclusions de ces travaux transmises par la CSN à la présidente du Conseil du Trésor, Monique Jérôme-Forget, démontrent, entre autres, qu’il est possible de soutenir l’a ccessibilité aux études collégiales et d’assurer le développement de l’enseignement collégial dans toutes les régions du Québec, avec une injection d’une somme de 15 millions de $ d’argent neuf.