Les enseignantes et enseignants du Collège Jean de la Mennais tiennent une demi-journée de grève-surprise

Nous sommes prêts à négocier, mais l’employeur doit cesser de se moquer de nous. D’ici là, nous maintiendrons la pression. Exaspérés par la contre-offre insultante qui leur a été faite hier, les membres du Syndicat des enseignantes et enseignants du Collège Jean de la Mennais exercent cet après-midi une demi-journée de grève puisée dans la…

Université Téluq – Chargé.es de cours et partis de l’opposition aux côtés des tutrices et des tuteurs

  Inquiète de l’avenir de l’Université Téluq, la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) apprécie le soutien exprimé par deux des porte-paroles en matière d’enseignement supérieur des partis de l’opposition. Marwah Rizqy, députée libérale dans Saint-Laurent et Gabriel Nadeau-Dubois, député de Québec Solidaire dans Gouin unissent leur voix à celles des…

Une nouvelle convention collective au Collège Saint-Sacrement

Les membres du Syndicat des enseignantes et enseignants du Collège Saint-Sacrement (FNEEQ-CSN) ont approuvé la semaine dernière l’entente de principe intervenue avec leur employeur. La nouvelle convention d’une durée de cinq ans prévoit notamment la bonification des montants forfaitaires, une plus grande accessibilité aux différents congés sociaux et de paternité et un mandat plus étendu…

Collège Notre-Dame-de-Lourdes: Une nouvelle convention collective et un travail syndical chaleureusement applaudi

Réunis en assemblée générale vendredi après-midi, les membres du Syndicat du personnel du Collège Notre-Dame-de-Lourdes – CSN ont entériné l’entente de principe intervenue entre leur comité de négociation et la direction de l’établissement. Après quatorze journées de négociation et malgré les nombreuses tentatives de l’employeur pour diminuer les conditions de travail, les membres du Syndicat…

Mandat de grève chez les chargées et chargés de cours de l’Université Laval : l’administration D’Amours interpellée

Après 53 rencontres de négociation en deux ans, les chargées et chargés de cours de l’Université Laval ont décidé de se tenir debout face à l’administration lavalloise. Réunis en assemblée générale spéciale, les membres du syndicat ont voté à 86,4 % en faveur de 10 jours de grève à utiliser au moment opportun. Les chargées…

Conflit à l’Université TÉLUQ

Des représailles avérées contre la présidente du syndicat Dans une décision rendue hier, la juge Annie Laprade du Tribunal administratif du travail a condamné l’Université TÉLUQ pour avoir exercé illégalement des mesures de représailles à l’endroit de la présidente du Syndicat des tuteurs et tutrices de la Télé-Université – CSN (STTTU), madame Nancy Turgeon. Pour…

Un diplôme collégial indispensable

La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN), qui représente plus de 85 % du personnel enseignant des cégeps, s’est dite estomaquée par l’une des propositions qui sera présentée au congrès annuel de l’Ordre des infirmières et des infirmiers du Québec (OIIQ) qui s’ouvre demain à Montréal. La proposition portée par les Réseaux universitaires intégrés de la santé aurait pour effet de suggérer au gouvernement de rendre le diplôme universitaire obligatoire pour exercer la profession d’infirmière ou d’infirmier. 

La FNEEQ souligne la Journée mondiale des enseignantes et des enseignants

Comm-image-2011-10-04C’est le 5 octobre que l’on souligne partout dans le monde le rôle prépondérant que les enseignantes et les enseignants jouent auprès de jeunes et des adultes. En effet, depuis 1994, les organisations syndicales affiliées à l’Internationale de l’éducation (IE) marquent la Journée mondiale des enseignantes et des enseignants, qui avait été instaurée par l’UNESCO en 1966. Cette journée vise à commémorer la contribution essentielle qu’apportent des millions d’enseignantes et d’enseignants à travers le monde au développement des jeunes et des adultes, par le biais de l’apprentissage tout au long de la vie.

Prendre la mer parce qu’on ne peut pas se taire devant un crime contre l’humanité

Aujourd’hui, une quinzaine de personnalités québécoises, francophones, anglophones, autochtones de tous les horizons politiques, culturels, sociaux et religieux se sont associées à plusieurs groupes de la société civile pour lancer un appel uni en faveur du projet de Bateau pour Gaza (bateaugaza.ca), qui tentera de briser le blocus de l’armée israélienne ce printemps au sein de la Flottille de la liberté II.

La CSN au Forum social 2011

La dixième édition du Forum social mondial prend son envol demain, dimanche 6 février, à Dakar au Sénégal. Jusqu’au 11 février, des milliers de délégué-es de diverses organisations de la société civile mondiale se rencontreront dans un contexte de crise du capitalisme qui appelle à la recherche de solutions novatrices et globales. La Confédération des syndicats nationaux y sera encore cette année.

Un Syndicat FNEEQ-CSN à l’Université McGill pour 2011

Le syndicat des auxiliaires d’enseignement (teaching assistants) et des surveillants d’examen (invigilators) de l’Université McGill, AGSEM, a entrepris un processus pour syndiquer les chargées et chargés de cours de l’Université McGill. Il s’agit d’une campagne de toute première importance et il faut donner un dernier coup de collier pour la session d’hiver 2011…

Au Québec, les chargés de cours de l’Université McGill sont parmi les seuls à ne pas jouir de la protection d’un syndicat; conséquemment, ils sont moins bien payés et ont encore moins de sécurité d’emploi que les autres. Cette situation peut changer !

La loi sur la gouvernance ne fera qu’empirer les choses

L’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ), la Table de concertation étudiante du Québec (TaCEQ) et la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ) réagissent vivement aux déclarations de la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport concernant la capacité du projet de loi 38 sur la gouvernance des universités de venir à bout du problème des hausses scandaleuses des salaires des hauts dirigeants relevés par le Journal de Québec. Les trois organisations dénoncent l’incohérence et le manque de vision du gouvernement en ce qui a trait à la gestion des universités.

La FNEEQ sort renforcée !

Au terme de la période qui a mené bon nombre de syndicats d’enseignantes et d’enseignants de cégep à choisir une nouvelle affiliation syndicale, la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) renforce sa position stratégique et confirme son rôle de leader.

Manifestation contre les projets de loi 38 et 44

Une grande manifestation réunissant plusieurs associations étudiantes, fédérations et syndicats provenant des communautés collégiales et universitaires s’est tenue aujourd’hui à Montréal afin d’exiger le retrait des projets de loi 38 et 44 sur la gouvernance des cégeps et des universités, présentés par la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Michelle Courchesne.

Dépôt final des demandes

Le Syndicat des chargées et chargés de cours de l’Université de Montréal (SCCCUM–CSN), qui regroupe quelque 2 433 passionnés de l’enseignement, a remis aujourd’hui la seconde et dernière partie de ses revendications au comité de négociation patronal en vue du renouvellement de sa convention collective. Celle-ci est échue depuis le 31 août dernier.

Enfin une entente au Collège LaSalle

Après trois ans de négociations parfois extrêmement difficiles, le Syndicat des enseignantes et enseignants du collège LaSalle de Montréal et l’employeur sont finalement parvenus à un accord, hier, alors que les quelque 225 syndiqué-es ont ratifié à l’unanimité l’entente de principe intervenue précédemment.

Un autre vote en faveur de la FNEEQ-CSN chez les profs de cégep

Invités à se prononcer au sujet de leur affiliation syndicale, les membres du Heritage Faculty Association ont choisi majoritairement de s’affilier à la Fédération nationale des enseignantes et de enseignants du Québec (FNEEQ-CSN). Cette dernière a vu ses effectifs augmenter de manière importante depuis la rentrée, à la faveur de la campagne de choix d’affiliation en cours dans les syndicats qui constituaient la Fédération autonome du collégial, la FAC.

Création d’une coalition pour freiner le recrutement militaire dans les institutions scolaires québécoises

Aujourd’hui, les organisations membres de la Coalition contre le recrutement militaire dans les établissements d’enseignement du Québec, soit le Centre des ressources sur la non-violence, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ-CSN), l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) et la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), s’unissent en conférence de presse pour dénoncer les pratiques de recrutement de l’Armée canadienne dans les écoles secondaires, les cégeps et les universités du Québec.

Deux membres de la FNEEQ témoignent

Alors que les médias rapportent que le président Manuel Zelaya du Honduras a trouvé refuge à l’ambassade du Brésil à Tegucigalpa, deux membres de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec témoignent de la mission d’observation qu’ils ont effectuée sur place du 5 au 10 septembre derniers.

La FNEEQ dénonce vigoureusement les projets de loi qui minent la collégialité des établissements

Devant les membres de la Commission de l’Éducation qui étudient les projets de loi déposés par la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), Michelle Courchesne, au sujet de la gouvernance dans les universités et les cégeps, la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ) a plaidé ce matin en faveur du retrait de ces projets de loi.

Abolition des cégeps: feux de secours pour un bateau qui coule!

C’est sans préambule que la Commission des jeunes de l’Action démocratique du Québec (CDJ-ADQ) va s’attaquer à l’intégrité du réseau des cégeps au cours de son congrès qui se déroule cette fin de semaine à Lévis. En effet, les jeunes de l’ADQ se pencheront sur une proposition visant à éliminer la formation préuniversitaire collégiale pour la remplacer par une année préparatoire au secondaire et une septième année au primaire. Cinq organisations syndicales et étudiantes; la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), la Fédération des enseignantes et enseignants de cégeps (FEC-CSQ), la Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ) et la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) se sont dites étonnées de ce nouvel excès de zèle de la part de l’aile jeunesse de ce parti. Pourquoi ramener ce débat si ce n’est pour attirer l’attention sur ce parti qui prend l’eau ?

La solidarité syndicale enseignante en mouvement

Près de 200 délégué-es, venus de partout au Québec, ont participé la semaine dernière au 28e Congrès de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ) affiliée à la CSN. Ce congrès marquait le 40e anniversaire de cette fédération qui regroupe 39 syndicats d’enseignantes et d’enseignants de cégep, la vaste majorité des chargées et chargés de cours des universités québécoises ainsi que 30 syndicats dans les institutions privées.

La solidarité enseignante en mouvement

C’est ce matin, le mardi 26 mai, que s’est ouvert le 28e congrès de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) au Château Mont-Sainte-Anne. Sous le thème La solidarité enseignante en mouvement, plus de 250 délégué-es en provenance des syndicats affiliés à la FNEEQ (CSN) débattront au cours de la semaine des grands enjeux auxquels devra faire face le monde l’éducation d’ici les prochaines années.

La Cour supérieure ordonne à la Commission des relations du travail de revoir le cas d’un enseignant

mauriceTrente mois après avoir été congédié pour activités syndicales, l’ancien président du Syndicat des enseignantes et enseignants du Collège LaSalle de Montréal (CSN) retrouvera-t-il ses droits et obtiendra-t-il réparation pour les torts qui lui ont été faits ?  La question se pose. Dans un jugement récent, la Cour supérieure annule deux décisions rendues par la Commission des relations du travail (CRT) du Québec qui avait rejeté la plainte de congédiement pour activités syndicales déposée par Maurice L’Éplattenier contre l’établissement d’enseignement privé de niveau collégial. La Cour supérieure ordonne aussi à la CRT de revoir le cas de M. L’Éplattenier.

 

Une publication conjointe de l’ASSÉ et de la FNEEQ sur l’éducation en Palestine

Animées par cette volonté d’agir en soutien au peuple palestinien, l’Association pour une Solidarité Syndicale Étudiante (ASSÉ) et la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) ont convenu de publier un dossier noir consacré entièrement aux conséquences sur le secteur de l’éducation. Ce dossier porte non seulement sur les récents événements dans la bande de Gaza, mais aussi sur les conséquences ressenties depuis quelques années avec l’occupation militaire.

Télécharger le dossier noir en cliquant ici.

 DossiernoirEducationPalestine-FNEEQ-ASSE-page1

Appel au soutien financier de la délégation québécoise en Palestine (Cisjordanie et Gaza)

Une délégation québécoise d’organismes s’apprête la Coalition pour la justice et la paix en Palestine (CJPP) s’apprête à partir pour la Palestine pour y séjourner du 16 au 23 mai prochains. On peut trouver l’information sur ce projet sur le site de la FNEEQ. Odette Lefrançois, membre du comité de coordination de la FNEEQ, y représentera la fédération qui va défrayer les coûts de sa participation.  Toutefois, nombre d’organismes n’ont pas les moyens de défrayer un tel montant, comme la Coalition pour la justice et la paix en Palestine, la FFQ/Marche mondiale, la Ligue des Droits et Libertés, les Voix juives indépendantes et éventuellement d’autres groupes de solidarité (dont les étudiantEs). Une levée de fonds est donc en cours auprès des organismes et individus qui acceptent d’appuyer cette délégation en Palestine.

Les syndicats du Regroupement université à Rouyn

Jeudi le 23 avril, les représentantes de la FNEEQ, les syndicats du Regroupement université et les représentantes du Conseil central de l’Abitibi-Témiscamingue-Nord-du Québec de la CSN se sont donné rendez-vous à Rouyn pour démontrer leur appui à la lutte des chargées et chargés de cours de l’Université du Québec à Abitibi-Témiscamingue.

Soirée débat de la revue Relations

Dans la foulée du dossier qu’elle publie sur la Palestine dans son édition du mois d’avril, la revue Relations organise deux tables rondes, une à Montréal et une à Québec. Après plusieurs décennies d’occupation et de violence multiforme, le territoire palestinien se trouve réduit à une peau de chagrin, annexé de fait, de plus en plus soumis à un blocus et à un enfermement systématiques. Situation d’apartheid pour les uns, colonialisme pour les autres, cette asphyxie sociale et économique nourrit un radicalisme islamique que l’on prétend pourtant combattre. Quelles actions de solidarité sont porteuses de solutions et d’espoir ? Comment peut-on rendre justice à la complexité de cette cause dans les médias ? À quelles conditions les voix alternatives en faveur de la paix et d’une juste cohabitation peuvent-elles être entendues ?

Pour plus d’informations : http://www.cjf.qc.ca/soirees relations

STOP G20 – Rassemblement initié par ATTAC-Québec, le 28 mars prochain, devant le Complexe Guy-Favreau

STOP-G20En vue du Sommet du G20, une importante mobilisation se prépare à Londres le 28 mars. L’Internationale de l’Éducation y participera. Parallèlement, le Forum social mondial a aussi appelé à mobiliser autour de cet l’événement. C’est pourquoi, à l’invitation du groupe ATTAC-Québec qui, de manière concertée un peu partout dans le monde, diffusait une déclaration pour l’occasion, le Bureau fédéral de la FNEEQ a adopté, lors de sa réunion des 5 et 6 mars dernier, une recommandation d’appui à la déclaration d’ATTAC-Québec.

Le FSM appelle à tenir des activités partout dans le monde le lundi 30 mars

Différentes activités de prévues au Québecoliviercoupepalestine

Le 30 mars est la journée de la Terre en Palestine. Cette journée commémore les événements du 30 mars 1976 alors que six Palestiniens furent tués par l’armée israélienne et des centaines d’autres emprisonnés et blessés dans leurs luttes de résistance contre le plan gouvernemental de confiscation de milliers d’hectares de terres palestiniennes. Depuis, la Journée de la terre est devenue une journée annuelle de commémoration, de manifestations et de résistance par les Palestiniens et Palestiniennes du monde entier.

Quel avenir pour les petites cohortes ?

Le rôle des cégeps, dans les régions du Québec, est inestimable. Leur apport dépasse de loin la simple « couverture » du territoire. Mais lorsqu’une région est aux prises avec une baisse démographique, les effectifs diminuent et plusieurs programmes sont mis en danger. Suite aux travaux depuis décembre 2007 menés par un comité du regroupement cégep, la FNEEQ a produit une analyse de la situation qui fut présentée lors d’une rencontre du regroupement cégep à l’automne dernier. à la demande des délégations syndicales des cégeps, le rapport fut bonifié et une recommandation en vue de soutenir la mobilisation fut adoptée.

Tournée de conférences de Robert Fisk

«Le journalisme doit mettre au défi l’autorité, toute autorité, particulièrement quand des gouvernements et des politiciens nous conduisent à la guerre», affirme Fisk. Correspondant de guerre vivant au Liban depuis plus de 30 ans, grand reporter, journaliste chevronné spécialisé sur le Moyen-Orient, Robert Fisk a couvert pour le journal britannique The Independent les guerres d’Afghanistan,…

Solidarité avec les travailleuses et les travailleurs du Journal de Montréal

Dans une lettre transmise à l’ensemble des syndicats affiliés, mais aussi à nombre d’organisations syndicales et sociales avec lesquelles la FNEEQ collabore, un appel est lancé afin d’appuyer sans condition la lutte qu’ont amorcée les membres du Syndicat des travailleurs de l’information du Journal de Montréal (FNC-CSN), mis en lock-out samedi 24 janvier dernier. Pour ce faire, une série de mesures peuvent être mises en branle par les organisations afin de faire échec au projet de Pierre Karl Péladeau de publier le journal.

La FNEEQ-CSN dénonce l’ingérence de l’Ontario dans la négociation collective

Le gouvernement de l’Ontario se prive d’une occasion d’améliorer les conditions d’enseignement à l’Université York en légiférant pour mettre fin à la grève des chargées et chargés de cours et des auxiliaires d’enseignement, selon Ronald Cameron, président de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (CSN). « Au lieu d’une loi spéciale, l’Ontario devrait trouver des solutions aux causes de la grève de la section locale 3903 du Syndicat canadien de la fonction publique à l’Université York, a dit M. Cameron. Ces mêmes conditions sont d’ailleurs présentes dans les campus partout au Canada. »

La FNEEQ considère les choix de sortie de crise impropres à répondre aux besoins de la population

La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) est inquiète des choix stratégiques que le gouvernement fédéral fait pour la population du Québec. « Deux milliards de dollars dans les infrastructures des collèges et des universités, soit, mais rien pour soutenir l’enseignement postsecondaire ! », déplore le président de la FNEEQ, Ronald Cameron. Il faut noter également que les sommes investies dans le béton, le sont d’une façon telle que cela ne servira même pas au développement d’une société plus verte. « Avec des orientations semblables, nous sommes condamnés à accuser un retard encore plus considérable en matière d’environnement » souligne le président de la FNEEQ.

La FNEEQ appuie l’initiative du Collectif pour un Québec sans pauvreté!

Du 26 au 30 janvier 2009,  le Collectif pour un Québec sans pauvreté (www.pauvrete.qc.ca) organise une Semaine nationale d’actions pour le réseau de l’Éducation, en lien avec un principe de la campagne que le collectif poursuit depuis maintenant plus d’un an. L’initiative du Collectif vise à rendre plus accessible les services éducatifs autant aux adultes qu’aux jeunes, afin de soutenir le plein épanouissement du potentiel des individus. C’est pourquoi la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ) appuie l’initiative du collectif et invite ses syndicats à faire signer la pétition du collectif et à diffuser ses dépliants de sensibilisation, dont celui qui explique le lien entre l’importance d’un meilleur accès aux services éducatifs et la campagne contre la pauvreté et l’exclusion.

Le groupe Alternatives organise des séjours solidaires à Cuba ou au Mali durant l’été 2009

Forte d’une expérience de quinze années dans les stages d’initiation à la coopération internationale pour les jeunes, Alternatives propose cette année des séjours solidaires en agriculture urbaine pour tout public. Partez à la découverte de nouvelles cultures et appuyez des initiatives de développement local lors d’un séjour unique de deux semaines à Cuba ou au Mali.

Soirée d’information le jeudi 19 février à Montréal à 18h30 dans les locaux d’Alternatives au 3720 avenue du parc. 514 982-6606.

Israël ne peut pas demeurer impuni!

gazaLa Fédération nationale des enseignants et enseignantes du Québec (FNEEQ-CSN) fait sien le message de celles et à ceux qui, au Québec et ailleurs, ont exprimé leur opposition aux actions répressives menées par l’armée israélienne dans la bande de Gaza.

À l’instar des organisations de solidarité internationale et des autres organisations sociales et syndicales, la FNEEQ appelle donc l’ensemble de ses affiliés et de leurs membres à faire pression sur le gouvernement canadien pour que des mesures soient prises en vue d’un retrait des troupes actuellement en mouvement dans la bande de Gaza et pour qu’un cessez-le-feu soit établi.

À l’instar du réseau international des juifs anti-sionistes (IJAN – http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=5676) et de plusieurs autres organisations, la FNEEQ demande aussi que des sanctions soient prises à l’endroit de l’État israélien, pour la violation du droit international et pour les agressions à l’endroit du peuple palestinien.

Aussi, pour faciliter l’expression de la solidarité des syndicats et de leurs membres, nous avons rassemblé différentes informations et fait les liens avec différents sites, pour mieux saisir la situation mais aussi agir en soutien avec le peuple palestinien.

Selon la FNEEQ, la valorisation du travail des enseignantes et des enseignants doit être au cœur des préoccupations

Avec l’élection d’un gouvernement libéral majoritaire, la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) considère que la reconduction de Michelle Courchesne comme ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport constitue le choix le plus judicieux afin d’éviter une transition qui retarderait l’action gouvernementale. LA FNEEQ s’attend donc à ce que des gestes et des décisions soient pris rapidement pour assurer une valorisation du travail des enseignantes et des enseignants dans les réseaux de l’éducation.

Les parties signent la nouvelle convention collective

Le 17 décembre 2008, le Syndicat des chargées et chargés de cours de l’UQAR a signé une nouvelle convention collective. Les membres, réunis en assemblée générale, s’étaient prononcés le 22 octobre dernier dans une proportion de 94 % en faveur des termes de ce nouveau contrat de travail.

D’une durée de 3 ans 5 mois, la convention collective de ces 549 syndiqué-es prévoit des augmentations de salaires de 16,5 % ainsi qu’une rétroactivité.

Victoire de la FNEEQ: la Cour supérieure rejette la requête en révision judiciaire du Collège Ahuntsic

grève à Ahuntsic - novembre 2005Dans une courte décision rendue publique hier, le juge Daniel H. Tingley de la Cour supérieure a rejeté la requête en révision judiciaire du Collège Ahuntsic contre le Syndicat du personnel enseignant du collège. La requête du collège visait à remettre en question la décision rendue par l’arbitre Pierre Fortin, qui avait reconnu le droit des enseignantes et des enseignants à obtenir une compensation pour la reprise des cours à la suite de l’exercice de la grève légale.

Pour atteindre le site du SPECA

Une loi spéciale n’est pas la solution

La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) exhorte le Parlement et le gouvernement ontarien de rejeter toute possibilité d’un projet de loi spéciale cherchant à unilatéralement mettre fin à la grève des assistantes et assistants de recherche et d’enseignement ainsi que des chargées et chargés de cours de l’Université York (CUPE 3903), qui a cours depuis le 6 novembre. Elle invite plutôt ceux-ci à encourager le dialogue de façon à permettre une résolution négociée de ce conflit. Selon Ronald Cameron, président de la FNEEQ, le gouvernement doit tenir compte de la représentativité du syndicat et inviter l’Université à rechercher une solution là où ça doit se faire, c’est-à-dire à la table de négociation.

La FNEEQ fait reconnaître que l’enseignement dispensé relève de l’enseignement régulier

Dans un jugement rendu public le 21 novembre dernier, l’arbitre Jean-Marie Lavoie a donné raison à la partie syndicale et reconnu que l’enseignement dispensé au nouveau Centre d’études collégiales de Mont-Tremblant relevait bel et bien de l’enseignement régulier. Il ordonne par conséquent au Collège d’appliquer à ce Centre toutes les dispositions de la convention collective pertinentes en la matière. Rappelons que la création de ce centre d’études avait été annoncée par monsieur Jean-Marc Fournier, ministre de l’Éducation dans le premier mandat du gouvernement de Jean Charest.

Onze organisations signent le manifeste Faire de l’éducation publique la priorité nationale

Peut-on tolérer que des Québécoises et des Québécois ne possèdent pas le seuil minimal pour fonctionner aisément dans la société ? Peut-on tolérer que le Québec se retrouve dans le peloton de queue des provinces en ce qui a trait à la participation des adultes à des activités de formation en milieu de travail ? », ont questionné, aujourd’hui, les onze porte-parole des organisations syndicales et étudiantes, représentant un demi-million de personnes qui travaillent ou qui étudient dans le réseau de l’éducation, du préscolaire à l’université, à l’occasion de la présentation du manifeste Faire de l’éducation publique la priorité nationale du Québec.