Un risque de dérive annoncée

La FNEEQ tient à réagir aux propos tenus par le chef du SPVM, M. Marc Parent, lors de sa présentation devant la commission spéciale d’examen des événements du printemps 2012.

Le chef du SPVM a salué « le travail remarquable des policiers. » La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN), la fédération syndicale qui représente la grande majorité des professeurs de cégep et des chargés de cours des universités, se demande comment le chef de police peut tirer une telle conclusion après l’arrestation arbitraire de milliers de citoyens. Comment peut-il ignorer le fait que lors des interventions policières il y ait eu de nombreux blessés, dont certains gravement ?