Abolition des cégeps: feux de secours pour un bateau qui coule!

C’est sans préambule que la Commission des jeunes de l’Action démocratique du Québec (CDJ-ADQ) va s’attaquer à l’intégrité du réseau des cégeps au cours de son congrès qui se déroule cette fin de semaine à Lévis. En effet, les jeunes de l’ADQ se pencheront sur une proposition visant à éliminer la formation préuniversitaire collégiale pour la remplacer par une année préparatoire au secondaire et une septième année au primaire. Cinq organisations syndicales et étudiantes; la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), la Fédération des enseignantes et enseignants de cégeps (FEC-CSQ), la Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ) et la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) se sont dites étonnées de ce nouvel excès de zèle de la part de l’aile jeunesse de ce parti. Pourquoi ramener ce débat si ce n’est pour attirer l’attention sur ce parti qui prend l’eau ?