«Monsieur Charest: l’heure est à l’investissement» Claudette Carbonneau

La présidente de la CSN, Claudette Carbonneau, déplore les propos tenus hier par le premier ministre du Québec lors de la tenue du Conseil de la fédération, encourageant le gouvernement canadien à éviter de faire un déficit et lui offrant une trêve en matière de transfert des fonds fédéraux consacrés à l’éducation supérieure. « Lors de la récente campagne électorale au fédéral, Jean Charest s’est fait un grand défenseur des intérêts du Québec. Jamais il n’a soufflé un mot sur ses intentions de renoncer de quelque façon à des rehaussements des transferts fédéraux pour l’éducation supérieure. À peine les élections terminées, voilà qu’il dévoile ses intentions. Nous nous opposons farouchement aux propositions qu’il vient de faire au gouvernement fédéral. Bien au contraire, nous croyons plutôt qu’un investissement en éducation supérieure constitue un élément fort d’une stratégie de sortie de crise », de souligner la présidente de la CSN.