La Coalition-Cégeps réclame de nouveaux engagements

coalition cégepsMalgré le récent réinvestissement, le sous-financement chronique des universités et des cégeps constitue un problème de taille qui hypothèque leurs missions. Pour que le réseau des cégeps retrouve un niveau de financement lui permettant d’accomplir adéquatement sa mission, ce sont plus de 300 millions de dollars par an qui doivent, de toute urgence, être réinvestis. La récente injection de sommes provenant des transferts fédéraux dans les cégeps, de l’ordre de 70 millions par an, a marqué un pas dans la bonne direction, d’autant plus qu’elle a respecté la proportion de 40 %, qui doit revenir aux cégeps. Cependant, elle est loin de combler les besoins pressants qui persistent. Pour la Coalition-Cégeps, les formations politiques fédérales doivent clairement faire connaître leurs intentions en matière de financement de l’enseignement supérieur et s’engager à hausser les transferts fédéraux pour les provinces. Ces transferts se révèlent déterminants pour les cégeps afin qu’ils investissent dans les services directs aux élèves, principalement par l’embauche de personnel professionnel, de personnel de soutien ainsi que d’enseignantes et d’enseignants.