Signature d’une entente de solidarité

Signature-nego-regroupees-decembre-2009-1Les syndicats du Regroupement université ont convenu de renouveler leur entente de solidarité en vue du cycle de négociation qui s’amorce. L’entente prévoit, entre autres, les mécanismes de coordination entre les syndicats pendant toute la durée des négociations, sans doute une des négociations regroupées les plus importantes entre des syndicats CSN. Cette négociation regroupe 9 syndicats en provenance de six régions. On sait que les chargés de cours donnent en moyenne 50 % des cours de premier cycle dans l’ensemble des établissements universitaires québécois.

L’Université de Montréal oublie les chargées et chargés de cours, qui doivent s’inviter eux-mêmes!

Incroyable mais vrai ! La direction de l’Université de Montréal, qui se targue dans son site Internet d’être « la seule université francophone d’Amérique à faire partie des 100 meilleures universités de la planète » semble avoir oublié que sa réputation a été bâtie en bonne partie grâce à ses les chargées et chargés de cours. Ainsi, elle a omis de les inviter à son Salon des études (soit une journée portes ouvertes), aujourd’hui, pour faire connaître ses programmes, ses services et ses enseignants aux étudiants des cégeps.

La FNEEQ-CSN appelle les directions de cégep à une plus grande collaboration avec les syndicats

La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) est très préoccupée par la situation qui prévaut dans plusieurs cégeps, relativement à la grippe A (H1N1). La FNEEQ constate que malgré les discussions tenues lors d’une rencontre d’information, le 20 octobre dernier, certaines directions de cégep tardent à transmettre aux syndicats les plans de continuité de services demandés par le MELS.

La loi sur la gouvernance ne fera qu’empirer les choses

L’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ), la Table de concertation étudiante du Québec (TaCEQ) et la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ) réagissent vivement aux déclarations de la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport concernant la capacité du projet de loi 38 sur la gouvernance des universités de venir à bout du problème des hausses scandaleuses des salaires des hauts dirigeants relevés par le Journal de Québec. Les trois organisations dénoncent l’incohérence et le manque de vision du gouvernement en ce qui a trait à la gestion des universités.

L’Université de Montréal fait preuve de mépris

Le Syndicat des chargées et chargés de cours de l’Université de Montréal (SCCCUM–CSN), qui rassemble quelque 2 433 passionnés de l’enseignement, est particulièrement outré par la rebuffade qu’il vient de subir de la part de l’administration de l’université. Celle-ci a rejeté du revers de la main, hier, la totalité de ses revendications en vue du renouvellement de la convention collective, qui a pris fin le 31 août.

Les enseignantes et les enseignants du syndicat du Centre d’études collégiales Baie-des-Chaleurs se joignent à la FNEEQ-CSN

C’est à 80 % que les membres du syndicat du Centre d’études collégiales de Carleton ont choisi de se joindre à la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec lors d’un vote référendaire tenu hier. Ils rejoignent ainsi leurs collègues de l’École des pêches et de l’aquaculture du Québec, autre composante du cégep de la Gaspésie et des Îles, également syndiqués à la FNEEQ.

Manifestation contre les projets de loi 38 et 44

Une grande manifestation réunissant plusieurs associations étudiantes, fédérations et syndicats provenant des communautés collégiales et universitaires s’est tenue aujourd’hui à Montréal afin d’exiger le retrait des projets de loi 38 et 44 sur la gouvernance des cégeps et des universités, présentés par la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Michelle Courchesne.

Dépôt final des demandes

Le Syndicat des chargées et chargés de cours de l’Université de Montréal (SCCCUM–CSN), qui regroupe quelque 2 433 passionnés de l’enseignement, a remis aujourd’hui la seconde et dernière partie de ses revendications au comité de négociation patronal en vue du renouvellement de sa convention collective. Celle-ci est échue depuis le 31 août dernier.

Un autre vote en faveur de la FNEEQ-CSN chez les profs de cégep

Invités à se prononcer au sujet de leur affiliation syndicale, les membres du Heritage Faculty Association ont choisi majoritairement de s’affilier à la Fédération nationale des enseignantes et de enseignants du Québec (FNEEQ-CSN). Cette dernière a vu ses effectifs augmenter de manière importante depuis la rentrée, à la faveur de la campagne de choix d’affiliation en cours dans les syndicats qui constituaient la Fédération autonome du collégial, la FAC.

Création d’une coalition pour freiner le recrutement militaire dans les institutions scolaires québécoises

Aujourd’hui, les organisations membres de la Coalition contre le recrutement militaire dans les établissements d’enseignement du Québec, soit le Centre des ressources sur la non-violence, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ-CSN), l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) et la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), s’unissent en conférence de presse pour dénoncer les pratiques de recrutement de l’Armée canadienne dans les écoles secondaires, les cégeps et les universités du Québec.

Deux membres de la FNEEQ témoignent

Alors que les médias rapportent que le président Manuel Zelaya du Honduras a trouvé refuge à l’ambassade du Brésil à Tegucigalpa, deux membres de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec témoignent de la mission d’observation qu’ils ont effectuée sur place du 5 au 10 septembre derniers.

La FNEEQ dénonce vigoureusement les projets de loi qui minent la collégialité des établissements

Devant les membres de la Commission de l’Éducation qui étudient les projets de loi déposés par la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), Michelle Courchesne, au sujet de la gouvernance dans les universités et les cégeps, la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ) a plaidé ce matin en faveur du retrait de ces projets de loi.

Cégep André-Laurendeau – Les profs s’affilient à la FNEEQ

À la suite d’un vote référendaire tenu hier, les enseignantes et les enseignants du cégep André-Laurendeau ont clairement exprimé leur volonté de se joindre à la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN). C’est en effet dans une proportion de 85 % que les membres du syndicat ont voté en faveur d’une affiliation à la FNEEQ (CSN).

Abolition des cégeps: feux de secours pour un bateau qui coule!

C’est sans préambule que la Commission des jeunes de l’Action démocratique du Québec (CDJ-ADQ) va s’attaquer à l’intégrité du réseau des cégeps au cours de son congrès qui se déroule cette fin de semaine à Lévis. En effet, les jeunes de l’ADQ se pencheront sur une proposition visant à éliminer la formation préuniversitaire collégiale pour la remplacer par une année préparatoire au secondaire et une septième année au primaire. Cinq organisations syndicales et étudiantes; la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), la Fédération des enseignantes et enseignants de cégeps (FEC-CSQ), la Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ) et la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) se sont dites étonnées de ce nouvel excès de zèle de la part de l’aile jeunesse de ce parti. Pourquoi ramener ce débat si ce n’est pour attirer l’attention sur ce parti qui prend l’eau ?

Les projets de loi de la ministre inquiètent la CSN et ses syndicats des établissements postsecondaires

Les organisations syndicales nationales dans les établissements d’enseignement supérieur affiliées à la CSN ont vivement réagi au dépôt par la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), aujourd’hui, des projets de loi 38 et 44 qui visent à modifier la gouvernance des universités et des cégeps.

La solidarité syndicale enseignante en mouvement

Près de 200 délégué-es, venus de partout au Québec, ont participé la semaine dernière au 28e Congrès de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ) affiliée à la CSN. Ce congrès marquait le 40e anniversaire de cette fédération qui regroupe 39 syndicats d’enseignantes et d’enseignants de cégep, la vaste majorité des chargées et chargés de cours des universités québécoises ainsi que 30 syndicats dans les institutions privées.

La solidarité enseignante en mouvement

C’est ce matin, le mardi 26 mai, que s’est ouvert le 28e congrès de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) au Château Mont-Sainte-Anne. Sous le thème La solidarité enseignante en mouvement, plus de 250 délégué-es en provenance des syndicats affiliés à la FNEEQ (CSN) débattront au cours de la semaine des grands enjeux auxquels devra faire face le monde l’éducation d’ici les prochaines années.

La protection salariale des personnes enseignantes MED correspond à un dixième de 1% de la masse salariale (0,01%)

Le coût de la protection salariale pour les personnes enseignantes mises en disponibilité (MED) en mai 2008 dans les syndicats affiliés à la FNEEQ est l’équivalent du salaire de 8,67 personnes enseignantes, soit environ 1/10e de 1 % de la masse salariale totale du personnel enseignant des collèges dont les syndicats sont affiliés à la FNEEQ. Autrement dit, sur les 131 personnes mises en disponibilité au printemps 2008, au bout du compte, seules quinze personnes enseignantes avaient une tâche inférieure à 80 % et la différence nécessaire pour assurer la protection salariale équivaut au salaire de 8,67 profs.

La Cour supérieure ordonne à la Commission des relations du travail de revoir le cas d’un enseignant

mauriceTrente mois après avoir été congédié pour activités syndicales, l’ancien président du Syndicat des enseignantes et enseignants du Collège LaSalle de Montréal (CSN) retrouvera-t-il ses droits et obtiendra-t-il réparation pour les torts qui lui ont été faits ?  La question se pose. Dans un jugement récent, la Cour supérieure annule deux décisions rendues par la Commission des relations du travail (CRT) du Québec qui avait rejeté la plainte de congédiement pour activités syndicales déposée par Maurice L’Éplattenier contre l’établissement d’enseignement privé de niveau collégial. La Cour supérieure ordonne aussi à la CRT de revoir le cas de M. L’Éplattenier.

 

Une publication conjointe de l’ASSÉ et de la FNEEQ sur l’éducation en Palestine

Animées par cette volonté d’agir en soutien au peuple palestinien, l’Association pour une Solidarité Syndicale Étudiante (ASSÉ) et la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) ont convenu de publier un dossier noir consacré entièrement aux conséquences sur le secteur de l’éducation. Ce dossier porte non seulement sur les récents événements dans la bande de Gaza, mais aussi sur les conséquences ressenties depuis quelques années avec l’occupation militaire.

Télécharger le dossier noir en cliquant ici.

 DossiernoirEducationPalestine-FNEEQ-ASSE-page1

Appel au soutien financier de la délégation québécoise en Palestine (Cisjordanie et Gaza)

Une délégation québécoise d’organismes s’apprête la Coalition pour la justice et la paix en Palestine (CJPP) s’apprête à partir pour la Palestine pour y séjourner du 16 au 23 mai prochains. On peut trouver l’information sur ce projet sur le site de la FNEEQ. Odette Lefrançois, membre du comité de coordination de la FNEEQ, y représentera la fédération qui va défrayer les coûts de sa participation.  Toutefois, nombre d’organismes n’ont pas les moyens de défrayer un tel montant, comme la Coalition pour la justice et la paix en Palestine, la FFQ/Marche mondiale, la Ligue des Droits et Libertés, les Voix juives indépendantes et éventuellement d’autres groupes de solidarité (dont les étudiantEs). Une levée de fonds est donc en cours auprès des organismes et individus qui acceptent d’appuyer cette délégation en Palestine.

Soirée débat de la revue Relations

Dans la foulée du dossier qu’elle publie sur la Palestine dans son édition du mois d’avril, la revue Relations organise deux tables rondes, une à Montréal et une à Québec. Après plusieurs décennies d’occupation et de violence multiforme, le territoire palestinien se trouve réduit à une peau de chagrin, annexé de fait, de plus en plus soumis à un blocus et à un enfermement systématiques. Situation d’apartheid pour les uns, colonialisme pour les autres, cette asphyxie sociale et économique nourrit un radicalisme islamique que l’on prétend pourtant combattre. Quelles actions de solidarité sont porteuses de solutions et d’espoir ? Comment peut-on rendre justice à la complexité de cette cause dans les médias ? À quelles conditions les voix alternatives en faveur de la paix et d’une juste cohabitation peuvent-elles être entendues ?

Pour plus d’informations : http://www.cjf.qc.ca/soirees relations

Décompte jusqu’au 3 avril pour obliger le gouvernement Harper à tenir sa promesse

AbousfianAbdelrazikEn mars 2009, plus d’une centaine de personnes se sont regroupées afin d’acheter un billet d’avion pour le retour d’Abousfian Abdelrazik. Cette action fut réalisée malgré le fait que le gouvernement du Canada semble considérer comme une infraction à une loi fédérale le financement ou la collecte de fonds en appui direct ou indirect à M. Abdelrazik.

STOP G20 – Rassemblement initié par ATTAC-Québec, le 28 mars prochain, devant le Complexe Guy-Favreau

STOP-G20En vue du Sommet du G20, une importante mobilisation se prépare à Londres le 28 mars. L’Internationale de l’Éducation y participera. Parallèlement, le Forum social mondial a aussi appelé à mobiliser autour de cet l’événement. C’est pourquoi, à l’invitation du groupe ATTAC-Québec qui, de manière concertée un peu partout dans le monde, diffusait une déclaration pour l’occasion, le Bureau fédéral de la FNEEQ a adopté, lors de sa réunion des 5 et 6 mars dernier, une recommandation d’appui à la déclaration d’ATTAC-Québec.

Le FSM appelle à tenir des activités partout dans le monde le lundi 30 mars

Différentes activités de prévues au Québecoliviercoupepalestine

Le 30 mars est la journée de la Terre en Palestine. Cette journée commémore les événements du 30 mars 1976 alors que six Palestiniens furent tués par l’armée israélienne et des centaines d’autres emprisonnés et blessés dans leurs luttes de résistance contre le plan gouvernemental de confiscation de milliers d’hectares de terres palestiniennes. Depuis, la Journée de la terre est devenue une journée annuelle de commémoration, de manifestations et de résistance par les Palestiniens et Palestiniennes du monde entier.

Quel avenir pour les petites cohortes ?

Le rôle des cégeps, dans les régions du Québec, est inestimable. Leur apport dépasse de loin la simple « couverture » du territoire. Mais lorsqu’une région est aux prises avec une baisse démographique, les effectifs diminuent et plusieurs programmes sont mis en danger. Suite aux travaux depuis décembre 2007 menés par un comité du regroupement cégep, la FNEEQ a produit une analyse de la situation qui fut présentée lors d’une rencontre du regroupement cégep à l’automne dernier. à la demande des délégations syndicales des cégeps, le rapport fut bonifié et une recommandation en vue de soutenir la mobilisation fut adoptée.

Tournée de conférences de Robert Fisk

«Le journalisme doit mettre au défi l’autorité, toute autorité, particulièrement quand des gouvernements et des politiciens nous conduisent à la guerre», affirme Fisk. Correspondant de guerre vivant au Liban depuis plus de 30 ans, grand reporter, journaliste chevronné spécialisé sur le Moyen-Orient, Robert Fisk a couvert pour le journal britannique The Independent les guerres d’Afghanistan,…

Solidarité avec les travailleuses et les travailleurs du Journal de Montréal

Dans une lettre transmise à l’ensemble des syndicats affiliés, mais aussi à nombre d’organisations syndicales et sociales avec lesquelles la FNEEQ collabore, un appel est lancé afin d’appuyer sans condition la lutte qu’ont amorcée les membres du Syndicat des travailleurs de l’information du Journal de Montréal (FNC-CSN), mis en lock-out samedi 24 janvier dernier. Pour ce faire, une série de mesures peuvent être mises en branle par les organisations afin de faire échec au projet de Pierre Karl Péladeau de publier le journal.

La FNEEQ-CSN dénonce l’ingérence de l’Ontario dans la négociation collective

Le gouvernement de l’Ontario se prive d’une occasion d’améliorer les conditions d’enseignement à l’Université York en légiférant pour mettre fin à la grève des chargées et chargés de cours et des auxiliaires d’enseignement, selon Ronald Cameron, président de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (CSN). « Au lieu d’une loi spéciale, l’Ontario devrait trouver des solutions aux causes de la grève de la section locale 3903 du Syndicat canadien de la fonction publique à l’Université York, a dit M. Cameron. Ces mêmes conditions sont d’ailleurs présentes dans les campus partout au Canada. »

La FNEEQ considère les choix de sortie de crise impropres à répondre aux besoins de la population

La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) est inquiète des choix stratégiques que le gouvernement fédéral fait pour la population du Québec. « Deux milliards de dollars dans les infrastructures des collèges et des universités, soit, mais rien pour soutenir l’enseignement postsecondaire ! », déplore le président de la FNEEQ, Ronald Cameron. Il faut noter également que les sommes investies dans le béton, le sont d’une façon telle que cela ne servira même pas au développement d’une société plus verte. « Avec des orientations semblables, nous sommes condamnés à accuser un retard encore plus considérable en matière d’environnement » souligne le président de la FNEEQ.

À l’occasion de son centième anniversaire de naissance

SalvadorAllendeÀ l’initiative de la Coordination des organismes chiliens du Québec, une fondation a été mise sur pied qui réunit, sur une base militante, différentes personnes provenant aussi des organisations syndicales et de solidarité avec l’Amérique latine dont le but est de réunir les fonds pour la construction d’un monument à la mémoire de Salvador Allende.

La FNEEQ appuie l’initiative du Collectif pour un Québec sans pauvreté!

Du 26 au 30 janvier 2009,  le Collectif pour un Québec sans pauvreté (www.pauvrete.qc.ca) organise une Semaine nationale d’actions pour le réseau de l’Éducation, en lien avec un principe de la campagne que le collectif poursuit depuis maintenant plus d’un an. L’initiative du Collectif vise à rendre plus accessible les services éducatifs autant aux adultes qu’aux jeunes, afin de soutenir le plein épanouissement du potentiel des individus. C’est pourquoi la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ) appuie l’initiative du collectif et invite ses syndicats à faire signer la pétition du collectif et à diffuser ses dépliants de sensibilisation, dont celui qui explique le lien entre l’importance d’un meilleur accès aux services éducatifs et la campagne contre la pauvreté et l’exclusion.

La CÉEC conclut que la qualité est au rendez-vous du renouveau au collégial

CEECLa Commission d’évaluation de l’enseignement collégial (CÉEC) a rendu public mardi dernier un rapport intitulé l’Évaluation de programmes du renouveau de l’enseignement collégial. La Fédération nationale constate un changement de ton certain dans l’approche que la CÉEC avait empruntée, il y a quelques années. La commission témoigne de manière plus positive de la qualité du travail de formation dispensée dans le réseau collégial. En effet, on peut constater, à la lecture du rapport et du communiqué émis par la CÉEC, l’insistance avec laquelle la commission valorise les avancées au lieu d’orienter les projecteurs sur les difficultés.

Le collège Ahuntsic ne fait pas appel de la décision en révision judiciaire

Dans les suites du refus du 12 décembre dernier du juge Daniel H. Tingley de la Cour supérieure d’accorder au Collège Ahuntsic la possibilité de contester la décision obligeant le collège à compenser pour la récupération des activités perdues suite à la grève légale, le Collège avait environ 30 jours pour faire appel. Or, la semaine dernière, il est devenu clair que le délai était expiré. Ainsi, le collège doit maintenant faire les calculs et s’exécuter dans les délais normaux, soit d’ici quelques semaines, pour remettre les salaires de plus de 5 journées de grève légale à chaque enseignante et enseignant du collège.

Le groupe Alternatives organise des séjours solidaires à Cuba ou au Mali durant l’été 2009

Forte d’une expérience de quinze années dans les stages d’initiation à la coopération internationale pour les jeunes, Alternatives propose cette année des séjours solidaires en agriculture urbaine pour tout public. Partez à la découverte de nouvelles cultures et appuyez des initiatives de développement local lors d’un séjour unique de deux semaines à Cuba ou au Mali.

Soirée d’information le jeudi 19 février à Montréal à 18h30 dans les locaux d’Alternatives au 3720 avenue du parc. 514 982-6606.

Israël ne peut pas demeurer impuni!

gazaLa Fédération nationale des enseignants et enseignantes du Québec (FNEEQ-CSN) fait sien le message de celles et à ceux qui, au Québec et ailleurs, ont exprimé leur opposition aux actions répressives menées par l’armée israélienne dans la bande de Gaza.

À l’instar des organisations de solidarité internationale et des autres organisations sociales et syndicales, la FNEEQ appelle donc l’ensemble de ses affiliés et de leurs membres à faire pression sur le gouvernement canadien pour que des mesures soient prises en vue d’un retrait des troupes actuellement en mouvement dans la bande de Gaza et pour qu’un cessez-le-feu soit établi.

À l’instar du réseau international des juifs anti-sionistes (IJAN – http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=5676) et de plusieurs autres organisations, la FNEEQ demande aussi que des sanctions soient prises à l’endroit de l’État israélien, pour la violation du droit international et pour les agressions à l’endroit du peuple palestinien.

Aussi, pour faciliter l’expression de la solidarité des syndicats et de leurs membres, nous avons rassemblé différentes informations et fait les liens avec différents sites, pour mieux saisir la situation mais aussi agir en soutien avec le peuple palestinien.