La FNEEQ demande au collège d’agir pour que les accusations soient levées

CVM - grève étudianteLors de la denière réunion du regroupement cégep les 18 et 19 décembre, une discussions s’est tenue sur la situation au cégep du Vieux Montréal au lendemain de l’arrestation de 102 étudiantes et étudiants par l’escouade anti-émeute de la Ville de Montréal le 13 novembre dernier. Jean-Marc Petit, président du syndicat des professeurs, a présenté l’envers de la médaille concernant l’interprétation qui est sortie de la couverture des événements par les médias à ce moment. Un numéro spécial du journal du syndicat, Pédagogie entre autres, est disponible et présente de manière exhaustive cette version des événements. La réunion du regroupement a confirmé son intention d’agir pour soutenir la défense des 102 étudiantes et étudiants accusés actuellement en acceptant qu’une campagne d’appui financier soit effectuée si les événements le nécessitent. Une campagne de dénonciation des syndicats affiliés du regroupement dans les cégeps est aussi en cours. Pour sa part, la FNEEQ a agi sans délai en faisant parvenir une lettre au directeur général du collège, monsieur Jacques Roussil, en lui demandant d’agir immédiatement pour que les accusations soient levées.

Un menu copieux pour la fin d’année

La réunion du regroupement cégep qui s’est tenue à Québec les 18 et 19 décembre avait un menu copieux pour la dernière rencontre de l’année 2007. Cette rencontre à un moment peu habituel avait été prévue pour permettre une présence maximale des délégations des syndicats enseignants affiliés à la FNEEQ pour le lancement de la publication CSN souligant les 40 ans des cégeps. L’ordre du jour comprenait entre autres les points suivants : situation des programmes techniques d’éducation spécialisée et projet de loi 50, perspectives de travail dans le secteur public, cégeps en difficulté dans les régions éloignées, arrestations au cégep du Vieux-Montréal, journée pédagogique de l’Association des enseignantes et enseignants en soins infirmiers, état des discussions sur le document de la profession enseignante, état des lieux de la relève enseignante dans les cégeps, suivi des modifications du RREC en regard des mathématiques 416 au secondaire. La réunion a été précédée d’un atelier sur les cégeps en régions afin de faire le tour de la situation vécue par le personnel enseignant avec les délégations syndicales, avant la tenue du regroupement.

Lancement d’une publication commémorative de la CSN

Cegeps40ans-CSNPour célébrer le 40e anniversaire de la création des cégeps, la CSN a lancé, dans le cadre de la réunion de son conseil confédéral de décembre 2007, une brochure qui se veut un témoignage du succès de ce réseau pour le Québec, et qui illustre aujourd’hui la diversité, la créativité et l’engagement des personnels de cette grande institution. En plus d’y retrouver une entrevue exclusive de Guy Rocher, une table ronde impliquant Marjolaine Côté de la FEESP, Jean Trudelle de la FNEEQ, Jean Lacharité du conseil central de l’Estrie, de Guy-Aume Descôteaux de la FECQ, une carte présentant le développement historique des sites sur le territoire québécois, on découvrira des articles, des reportages, des commentaires sur différents sujets comme : sur la révolution tranquille, le contexte en 1968, les grèves étudiantes, les luttes enseignantes, la place du personnel de soutien, sur le développement et la construction des cégeps, sur l’accessibilité des filles et celle des enfants de familles travailleuses et ouvrières, sur le rôle d’intégration des jeunes, sur le rayonnement au plan culturel, sprotif, scientifique et international, sur la place des étudiants étrangers dans les régions, sur les centres spécialisées, sur les jeunes autochtones, sur l’éducation à l’environnement.

Pour prendre connaissance du communiqué de la CSN et télécharger le fichier de la publication, cliquez ici.
 

Vive le Syndicat des enseignantes et des enseignants de l’École des pêches et de l’aquaculture du Québec

Bateau écoleLors de l’assemblée générale du mercredi 12 décembre dernier du Syndicat des professeurs du Centre des pêches, une recommandation importante fut adoptée pour changer le nom pour Syndicat des enseignantes et des enseignants de l’École des pêches et de l’aquaculture au Québec. Cette décision, qui ne fut pas l’objet d’un grand débat, il est vrai, renoue non seulement avec le nom traditionnel mais prend aussi acte du nouvel essor qu’a pris l’établissement. En effet, cette institution de 60 ans vit une transformation qui va de pair avec celle de l’industrie de la pêche, en introduisant tout le domaine de l’aquaculture au coeur des activités d’enseignement et de recherche.

Le bateau école acquis depuis trois ans permet à l’établissement de meilleurs moyens pour rencontrer ses objectifs (photo – site de l’École)

Cap sur la relève

La Journée mondiale des enseignantes et des enseignants Au Collège Fançois-Xavier-Garneau, une tradition qui porte ses fruits. Pour lire le communiqué du Syndicat des professeur-e-s du Collège François-Xavier-Garneau, cliquez ici. Septembre 2007 : texte d’orientation concernant la relève syndicale et enseignante Lors de sa réunion de la rentrée, en septembre 2007, à la suite de…

La FNEEQ-CSN considère abusives les menaces de recours à la loi 43

Alors que se profilent des débrayages des étudiantes et des étudiants dont les associations sont affiliées à l’Association pour une solidarité étudiante (ASSÉ) et à la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) cette semaine et la semaine prochaine, certaines administrations de cégep brandissent les prescriptions de la loi 43, laissant entendre qu’elles pourraient recourir aux sanctions qui y sont prévues. Considérant comme abusive cette mise en garde de la part des directions d’établissement, la FNEEQ exprime son appui total aux deux formations par le biais d’une lettre qu’elle vient de leur faire parvenir. L’application de la loi 43 contre les actions étudiantes serait un geste démesuré, surtout en regard d’une loi qui n’a pas été conçue pour les sanctionner. Les gestes posés par les directions d’établissement constituent dans les faits une pression sur les étudiantes et les étudiants dans le but de les dissuader d’agir.

La loi 43, les relations de travail au Cégep Édouard-Montpetit et les manifestations étudiantes

Les directions des cégeps invoquent de manière croissante la loi 43 pour rappeler leurs obligations légales. Après l’épisode au Cégep Édouard-Montpetit qui a mis aux prises le collège et le syndicat des profs, c’est au tour des associations étudiantes de l’ASSÉ et de la FECQ à obtenir des mises en garde. Si on se fit aux développements intervenus récemment au Cégep Édouard-Montpetit, la résistance aux intimidations des directions de collège demeure l’attitude à adopter dans les circonstances. En effet, malgré la menace d’un recours à la loi 43, une entente de principe entre le syndicat des professeurs-es et la direction du collège est intervenue sur la question de la composition de la Commission des études. Par ailleurs, des votes de débrayage, décidés par les assemblées d’associations étudiantes des deux organisations étudiantes, l’ASSÉ et la FECQ, en vue des manifestations des 15 et 22 novembre prochain, sont l’objet des mêmes avertissements.

Vers une table de négociation sur la tâche?

La dernière réunion du regroupement cégep a porté principalement sur l’opération de validation du texte du comité paritaire sur la profession enseignante actuelle. Rappelons que le comité paritaire est formé du Comité patronal de négociation des collèges (CPNC) et les trois fédérations syndicales enseignantes, la FAC, la FEC (CSQ) et la FNEEQ (CSN). La réunion du regroupement a été l’occasion non seulement d’une appropriation du document, mais aussi d’un échange sur la conjoncture. Des discussions en ateliers portant sur le texte lui-même à partir du guide d’animation ont aussi été alimentées par un document de la coordination du regroupement intitulé Vers une table de négociation sur la tâche enseignante. Rappelons aussi la diffusion d’une lettre des trois organisations syndicales à toutes les enseignantes et à tous les enseignants du réseau des cégeps les invitant à participer à cette opération de validation.

40% pour les 40 ans!

À la suite à la manifestation La récréation est finie, les cloches sonnent !, organisée par la Coalition-cégep le 12 octobre dernier devant l’Assemblée nationale, une délégation de la coordination a rencontré le mardi 16 octobre, la ministre de l’Éducation, Michelle Courchesne. Les représentantes et les représentants de la Coalition-cégeps ont fait valoir l’importance de reconnaître la place du réseau des cégeps qui, parce qu’il compte pour 40 % des effectifs étudiants en enseignement supérieur, devrait recevoir 40 % du financement public postsecondaire dans le cadre des sommes prévues en transferts fédéraux.

Les cégeps: irremplaçables!

À l’occasion du quarantième anniversaire de la création du réseau collégial, la FNEEQ a édité un numéro spécial de Carnet collégial destiné aux étudiantes et aux étudiants. Les syndicats affiliés à la FNEEQ sont invités à diffuser cette édition spéciale auprès de la population étudiante selon les modalités les plus appropriées.

Pour ses 40 ans, le réseau des cégeps exige 40% du financement de l’enseignement supérieur

Décembre 2006. Réunis à Québec, plus de 300 déléguées et délégués en provenance de toutes les organisations membres de la Coalition-Cégeps adoptent unanimement une déclaration réclamant un important réinvestissement dans le réseau des cégeps.

Alors qu’il fête ses 40 ans à l’automne 2007, le réseau des cégeps est toujours aux prises avec d’importantes insuffisances financières qui compromettent la réalisation de sa mission dans toutes les régions du Québec.

Profession enseignante, Cap sur la relève, Maths 416, des nouvelles d’Édouard

La prochaine réunion du regroupement cégep aura lieu à Montréal à la fin du mois d’octobre, soit les 25 et 26. Voici quelques informations sur les dossiers suivants qui reviendront à la réunion : version préliminaire du document sur la profession enseignante disponible sous peu, Cap sur la relève, Maths 416, des nouvelles d’Édouard Montpetit.

Anti-syndicalisme au collège Édouard-Montpetit

Réunis en assemblée générale, le mercredi 19 septembre, les professeurs du collège Édouard-Montpetit ont vivement dénoncé le « chantage inadmissible » de la Direction des ressources humaines qui menace d’appliquer les sanctions prévues à la loi 43, si les professeurs perturbent les travaux de la Commission des études. Les professeurs protestent contre une décision de la Direction qui enlève au syndicat le droit, pourtant en vigueur depuis la création du cégep, de désigner en assemblée générale les représentants des professeurs à la Commission des études. Les professeurs réclament de choisir librement leurs représentants. L’assemblée générale a appelé le directeur général, M. Serge Brasset, à négocier avec le syndicat pour en arriver à une entente. Une autre assemblée générale est prévue pour le lundi, 1er octobre. 

Le CA du collège Edouard-Montpetit doit renoncer à instaurer des programmes en anglais

Alertées par le Syndicat des professeures et professeurs du Collège (SPPCEM), nous, organisations signataires de ce communiqué avons décidé aujourd’hui de prendre la parole dans l’espoir que les membres du Conseil d’administration du collège Edouard-Montpetit (qui seront réunis le 12 juin) entendent notre message. Le Collège doit renoncer au projet d’instaurer des programmes en anglais menant à un DEC et doit conserver intact le caractère francophone de l’institution et de son école affiliée, l’École nationale d’aérotechnique (ENA). Il y va, pour nous, de la défense du caractère francophone des institutions d’enseignement supérieur au Québec. Voici la déclaration des douze organisations :

Employé-es de soutien des cégeps en grève – Les enseignantes et les enseignants de la FNEEQ-CSN solidaires

Montréal, le 21 août 2005 – Les enseignantes et les enseignants de cégep membres de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) expriment leur solidarité avec les employé-es de soutien d’une majorité de cégeps de la province qui seront en grève demain. En effet, le lundi 22 août 2005, le personnel…

Des annonces ministérielles qui ouvrent la porte au développement inégal des cégeps

QUEBEC, le 17 janvier 2005 – Selon le président de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN), Ronald Cameron, la présentation des orientations ministérielles aujourd’hui à Québec par Pierre Reid en regard de l’avenir du réseau collégial confirme la volonté annoncée du gouvernement libéral d’accentuer la décentralisation du réseau. Les annonces…

Financer le réseau des cégeps avant les baisses d’impôt

Alors qu’il s’apprête à fêter ses quarante ans à l’automne 2007, le réseau des cégeps est toujours aux prises avec d’importantes insuffisances financières qui compromettent la réalisation de sa mission dans toutes les régions du Québec. La Coalition-cégeps profite de la nomination de la nouvelle ministre de l’Éducation, madame Michelle Courchesne, pour réitérer la nécessité d’un réinvestissement massif dans le réseau collégial. Pour cela, la Coalition-cégeps exige du PLQ, et de son nouveau ministre de l’Éducation, qu’ils s’engagent à injecter 40% de tout réinvestissement en enseignement supérieur dans le réseau des cégeps.

Réaction de la Coalition-cégeps au budget fédéral 2007

La Coalition-Cégeps dénonce non seulement l’absence de réinvestissement substantiel pour l’enseignement supérieur, mais souligne également l’étrange unanimité des différents partis politiques qui accueillent favorablement le budget fédéral. Pour la coalition, cette unanimité tient au calcul politique plus qu’à un nécessaire jugement sur les urgences actuelles.

Enseignement en anglais au collège Édouard-Montpetit

La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) se dit très inquiète des conséquences de la décision prise par la direction du cégep Edouard-Montpetit d’offrir un programme d’études en anglais à l’École nationale d’aéronautique. « Les impacts négatifs de cette décision sont doubles, a déclaré le président Ronald Cameron. Non seulement fragilise-t-elle l’équilibre du réseau en matière linguistique, mais elle témoigne d’un mépris certain des voies habituelles de consultation, ce qui ne peut que provoquer un climat de confrontation tout à fait inutile dans le collège ».

Corrections des salaires des enseignantes et des enseignants des cégeps

Prévus pour la rentrée de la session d’hiver, les correctifs aux échelles salariales du personnel enseignant de cégep, dans les suites des travaux sur l’équité salariale, vont vraisemblablement être apportés à la mi-février. Ce moment coïncide avec l’application des correctifs pour l’ensemble des personnes qui sont visées par des correctifs salariaux. Pour leur part, les montants de rétroactivité devraient être versés à compter de la deuxième moitié du mois de mars selon des informations récentes diffusées largement, à la suite de l’annonce des élections provinciales.