This page is also available in EN EN

Autonome et solidaire

La FNEEQ: une intervenante majeure dans le domaine de l’éducation

La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ) a été fondée en 1969. Elle compte actuellement 101 syndicats et représente près de 34 000 membres dans 46 syndicats de cégeps (collèges d’enseignement général et professionnel), dans 43 syndicats d’établissements d’enseignement privés et dans 13 syndicats d’établissements universitaires, soit dix syndicats de chargées et chargés de cours, l’Association des étudiantes et des étudiants salarié-es diplômé-es de l’Université McGill, le Syndicat des tutrices et des tuteurs de la Télé-Université et l’Association des maîtres d’enseignement de l’École de technologie supérieure. De plus, le syndicat des travailleuses et des travailleurs de Merinov (CSN) regroupant des chercheuses et des chercheurs, fait également parti de nos rangs. Par sa composition, la FNEEQ couvre tous les niveaux d’enseignement partagés entre le secteur public et le secteur privé de l’éducation. Elle est, par ailleurs, l’organisation syndicale la plus représentative de l’enseignement supérieur.

Le syndicalisme pratiqué à la CSN et à la FNEEQ est basé sur l’autonomie des syndicats. Par exemple, tout en bénéficiant des avantages politiques d’une affiliation à la FNEEQ et à la CSN, la conduite des négociations entourant une convention collective est du ressort du syndicat, de ses instances démocratiques. Afin de favoriser la vie syndicale, les échanges entre les syndicats et la solution de problèmes communs, la FNEEQ a mis sur pied des regroupements sectoriels où un syndicat est intégré, soit le regroupement cégep, le regroupement privé ou le regroupement université.

En plus des regroupements, la FNEEQ a mis sur pied plusieurs comités qui traitent de différents aspects de la vie syndicale et professionnelle des membres. Les problématiques actuelles et nouvelles de l’éducation, la précarité dans l’enseignement, la retraite, la santé-sécurité au travail, la condition des femmes, les questions internationales, sont quelques exemples qui illustrent les thèmes de réflexion auxquels les comités de la fédération contribuent.

Les congrès et les conseils fédéraux permettent de réunir tous les syndicats de la fédération pour partager les préoccupations communes et se prononcer sur différentes problématiques en éducation et sur les enjeux sociaux. La constitution de la FNEEQ représente en ce sens un atout considérable. La diversité des syndicats de personnel enseignant lui permet d’avoir une vue d’ensemble de l’éducation et l’incite à développer son expertise à tous les ordres d’enseignement.

Un appui professionnel centré sur les membres

Si les membres sont directement impliqués par le biais de comités de travail, ils bénéficient également de l’appui d’une équipe de personnes salariées professionnelles. La FNEEQ développe un service centré sur les syndicats. Une personne conseillère est en lien étroit avec chaque syndicat, ce qui lui permet d’ajuster ses conseils aux pratiques locales et ainsi d’être plus efficace en ce qui concerne la défense des droits des membres. L’appui aux syndicats et à leurs membres concerne les dossiers de relations de travail, le dépôt et la défense des griefs, les recours devant les tribunaux administratifs ainsi que, de façon plus large, les négociations, les luttes et la vie syndicale.

Un syndicalisme hors du commun

Cette approche basée sur le respect de l’autonomie se réalise aussi dans une perspective de solidarité à tous les niveaux, qui font des alliances les plus larges, un élément stratégique. La FNEEQ est une des neuf fédérations de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) qui fut fondée en 1921. Plus qu’une organisation, la CSN est un mouvement qui regroupe environ 300 000 travailleuses et travailleurs de l’ensemble des secteurs d’activités au Québec. Elle participe donc activement aux différents débats sociaux. La vision de la solidarité à la FNEEQ comme à la CSN ne se limite pas à la question de l’affiliation. Elle s’étend aussi aux alliances sectorielles ainsi qu’aux alliances intersyndicales. La FNEEQ et la CSN jouent un rôle crucial dans le succès des mobilisations.

Un syndicalisme au-delà des frontières

Pour la FNEEQ, développer la solidarité sur le plan international fait aussi partie de son action syndicale : créer des liens, échanger des expertises, apporter un soutien, appuyer le travail des enseignantes et des enseignants membres des syndicats affiliés sont autant d’actions que nous menons depuis plus de 20 ans. En plus des liens bilatéraux développés avec des organisations tant au Nord comme au Sud, la FNEEQ est affiliée à l’Internationale de l’Éducation (IE), secrétariat professionnel international associé à la Confédération syndicale internationale (CSI) qui regroupe 30 millions de personnes salariées en éducation. La FNEEQ participe aussi à différentes coalitions continentales comme la Coalition trinationale pour une éducation publique, la Coalition du personnel enseignant précaire en enseignement postsecondaire (COCAL) et à la Confédération des éducateurs américains (CÉA). Le phénomène de mondialisation et la volonté des gouvernements à accroître le commerce des services nous interpellent fortement et nous incitent à exercer notre action en collaboration avec des organisations syndicales régionales, continentales et internationales.